Mes voyages🇫🇷 France

Randonnée au Pic du Canigou

La randonnée, quand j’y pense, c’est vraiment une activité spéciale. C’est une activité qui vous demande beaucoup d’effort, vous fait suer à grosses gouttes (pour ma part), et pourquoi au final ? Pour une jolie vue arrivé au sommet ? Bon d’accord c’est un argument de choc, et c’est ce qui fait que l’on recommence. Again and again…

Cette fois ci, je me suis attaqué à la montagne sacrée des catalans : le Canigou, el Canigo en catalan. C’était la seconde fois mais au combien plus difficile et en même temps plus facile 🤔

Quelques infos sur le massif du Canigou

  • Le pic du Canigou culmine à 2784m d’altitude. Ce qui en fait un des plus hauts sommets des Pyrénées Orientales, mais pas le plus haut. La médaille d’or revient au pic du Carlit avec ses 2921m (sacré ascension pour celui là aussi). Mais le Canigou est le chouchou des catalans, c’est celui que l’on voit partout, à toutes saisons.
  • Il est possible de faire l’ascension du Canigou en une journée, mais il faut être un sacré grimpeur (entre 11 et 12 heures de marche).
  • Le refuge des Cortalets qui culmine à 2150m d’altitude est l’endroit idéal pour faire une pause et faire l’ascension en 2 jours. Pour toutes informations, c’est directement sur leur site Refuge des Cortalets.
  • Il est possible de poser sa tente autour du refuge des Cortalets pour les plus courageux d’entre vous.
  • La meilleure saison pour grimper le Canigou est entre Juin et Septembre, une fois que les dernières neiges ont dit au revoir, et avant que les températures chutent brutalement là haut. Pensez quand même à regarder la météo, parce que même en plein mois d’aout il peut faire froid arrivé au sommet.

Un service de 4X4 est normalement accesible pour vous monter jusqu’au refuge des Cortalets. Mais par ces temps de Covid et aussi pour préverser le site, ce service est indisponible pour le moment. Mais il permettait de pouvoir monter le Canigou en une journée très facilement.

Itinéraires de l’ascension du Canigou

Il existe différents itinéraires pour arriver au sommet du Canigou, plus ou moins longs et plus ou moins difficiles :

  • En partant de Fillols par le Col de Milleres
  • Par Los Masos de Valmanya
  • En partant de Taurinya

Sur le site de tourisme Canigou, vous avez une photo qui résume tous les sentiers possibles que l’on peut prendre pour gravir le Canigou. Mais bon, de vous à moi, cette carte est très très mal faites.

Notre itinéraire

Nous avons fait le choix de faire l’ascension du Canigou sur 2 jours, pour des raisons évidentes de confort 😂 . Sans mentir, on se voyait très mal arriver à faire presque 2000m de dénivelé positif et négatif, 12h de marche dans la même journée.

1er jour

10h, départ depuis le parking du cimetière de Fillols, mais quelle erreur de ma part… Je vous conseille de vous garer au niveau du camping Les Sauterelles pour économiser 20/30min de marche. Et si jamais vous avez un véhicule adapté (type 4X4), vous pourrez monter jusqu’au parking en rouge sur la carte.

Les 2 premières heures de randonnée sont assez ” simple “, le dénivelé n’est pas très fort même si ça grimpe. Puis viens 1h30 de montée incessante, assez raide, en pleine forêt (donc à l’ombre, très bon point). Ce fut pour moi la portion la plus compliqué de ces deux jours.

Enfin, voilà le Col des Voltes et à partir de là il ne vous reste qu’une heure de montée. C’est presque une heure de pure plaisir. Car ici, la montée est assez facile, au dénivelé peu soutenu. Et en plus vous marchez sur une piste pour 4X4.

15h, nous voilà arrivés au refuge des Cortalets, après de longues et éprouvantes heures de marche. Mais le jeu en vaut clairement la chandelle. Là haut, la vue est vraiment incroyable, on peut même voir jusqu’à la mer Méditerranée !

col de millères
col des voltes

2ème jour

6h45, réveil aux aurores pour admirer le lever de soleil depuis la mer, et quel spectacle ! Le dernier lever de soleil remonte à notre voyage de 3 mois en 2019 au Grand Canyon.

Après un bon petit déjeuner, il est temps de partir à l’ascension du Pic du Canigou, la dernière étape du périple. Pendant la montée, vous aurez vue sur tous les coins des Pyrénées Orientales, vous croiserez des vaches, vous verrez de magnifiques lacs. Bref c’est une montée qui vaut vraiment le détour.

Après 1h38 de marche (tous les guides parlent plutôt de 2h de marche), nous voilà enfin au sommet de la montagne sacrée des catalans. Grande inspiration, grand sourire, nous pouvons enfin toucher (et embrasser pourquoi pas) cette croix si mythique dans la région.

vue depuis le canigou
croix du canigou

Conclusion

En définitive, cette randonnée n’est pas une simple randonnée. Elle demande un certain effort pour se rendre au sommet, mais est acceptible pour que petits et grands se retrouvent au sommet. Puis, vrai symbole des Catalans, le Pic du Canigou se doit d’être fait au moins une fois dans sa vie 😉 . Et vous verrez que même si le chemin est long pour arriver au sommet, vous voudrez y retourner.

Et si vous laissiez un commentaire ?